FSU 65

L'actualité de la FSU des Hautes-Pyrénées

Echec du dispositif Emplois d’Avenir Professeur, il y a urgence à mettre en place de vrais pré-recrutements

Communiqué FSU Les Lilas le 2 juillet 2015

Echec du dispositif Emplois d’Avenir Professeur,
il y a urgence à mettre en place de vrais pré-recrutements

A la rentrée prochaine le ministère de l’Éducation nationale met fin aux Emplois d’Avenir Professeur destinés aux étudiants boursiers. Seuls seront reconduits les contrats signés en 2014/2015 pour les étudiants déjà engagés dans le dispositif.

Présenté par le ministère comme un moyen pour démocratiser l’accès aux métiers de l’enseignement et de l’éducation et lutter contre la crise de recrutement ce dispositif s’avère être un échec. La charge de travail pour les étudiants contraints à occuper un emploi en école ou en établissement les empêchait de suivre l’intégralité de leurs cours à l’université et de préparer correctement les concours. Une note de la Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP) de juin 2015 faisant le bilan des 2 concours externes 2014 de professeurs des écoles montre que seuls 1,24% des lauréats professeurs d’école en 2014 étaient EAP. De nombreux postes d’EAP sont restés non pourvus faute de candidats à ces emplois. Par ailleurs le dispositif ne s’adressait pas à la plupart des disciplines de l’Enseignement Professionnel qui connaît pourtant de grandes difficultés de recrutement.

Le ministère a donc décidé la fin du financement de ce dispositif dans le cadre de l’annulation des 666 millions de dépenses de l’État. Avec la suppression des aides spécifiques aux étudiants se destinant aux métiers d’enseignant au moment de la mise en place des EAP, les crédits budgétaires destinés aux étudiants visant l’enseignement ont baissé de 18,6% entre 2013 et 2015.

Pour la FSU, le dispositif EAP n’était pas une réponse à la démocratisation de l’accès aux métiers d’enseignants ni un moyen de garantir les recrutements nécessaires.

Face à la crise de recrutements qui perdure et aux conditions de précarité des étudiants qui ne cessent de s’aggraver, des réponses urgentes doivent être apportées pour encourager et sécuriser les étudiants dans leur projet de devenir enseignant. Cela passe par des engagements financiers fermes et la mise en place de véritables pré-recrutements conférant un statut d’ « élève-professeurs » avec une rémunération suffisante sans contrepartie de service afin de pouvoir sécuriser les parcours, favoriser la réussite des études et du concours et garantir un vivier de candidats suffisants. En aucun cas les pré-recrutés ne doivent être utilisés comme moyens d’enseignement ou d’éducation.

Par ailleurs, il est indispensable de réintroduire les aides spécifiques aux candidats aux concours, et de permettre aux AED et aux non-titulaires de préparer les concours.

Revaloriser les salaires et les carrières, améliorer les conditions d’accueil, de logement et de travail et créer une nouvelle dynamique de formation continue, sont indispensables afin de rendre durablement attractifs les métiers de l’enseignement et de l’éducation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 juillet 2015 par .
%d blogueurs aiment cette page :